Les différentes parties d'un vélo

Cadre: Le cadre est la pièce qui lie les différents éléments du vélo. Il peut être: classique (hauteur du tube de selle presque égale à la longueur du tube horizontal) pour une meilleure rigidité, slopping (tube supérieur légèrement incliné à l’arrière) pour les vélos de course ou suspendu (fourche suspendue) pour résister aux irrégularités du terrain. Les matériaux utilisés pour le cadre peuvent varier: l’acier, aluminium, titane ou carbone.


Selle: Le confort du cycliste varie selon les caractéristiques de la selle sur laquelle il s’assoit. Pour une femme, elle doit être plus courte et plus large que pour un homme. Une selle en cuir est plus confortable qu’une selle en plastique, mais elle coûte également plus cher et nécessite davantage d’entretien.


Tube de selle: Le tube de selle, dont la continuation est la tige de selle, se trouve à l’intérieur du cadre. Sa longueur varie selon la taille du cadre.


Tige de selle: La tige de selle est la partie coulissante qui supporte la selle. Elle permet d’en régler la hauteur selon la taille du cycliste.


Collier de selle: Le collier de selle permet de serrer et desserrer la vis qui actionne le coulissement de la tige de selle.


Patin de frein: Le patin de frein permet de ralentir ou freiner le vélo en se frottant sur la jante lorsque le câble lié au levier de frein l’actionne. Il existe des patins de frein en aluminium, caoutchouc, plastique...


Gaine: Constituées de fils métalliques enveloppés de plastique, les gaines permettent de protéger et guider les câbles liés au levier de frein. Différentes couleurs existent pour les assortir à votre vélo.


Levier de frein: Lorsqu’ils sont actionnés, les leviers de frein tirent sur des câbles reliés aux patins de frein. Le frottement alors actionné sur les patins contre les jantes permet au vélo de freiner. Les leviers sont souvent faits de carbone pour allier rigidité et légèreté, mais ils peuvent aussi être à base d’aluminium.


Cocotte de frein: Les cocottes sont des poignées posées sur les guidons des vélos de course. Reliant le levier de frein au guidon, elles permettent, lorsqu’on appuie dessus, de freiner ou de changer de braquet.


Étrier de frein: Il existe deux types d’étrier de frein. Ceux à tirage central nécessitent un cavalier qui, actionné par le levier de frein, contracte les deux mâchoires via le câble. Quant aux étriers à tirage latéral, ils intègrent directement le câble avec leurs bras situés l’un au-dessus de l’autre. Une fois qu’on a appuyé sur le levier de frein, les bras se rapprochent pour serrer les mâchoires contre la jante.


Hauban: Un vélo possède deux tubes à l’arrière du tube de selle. Il s’agit des haubans, qui permettent de tenir la roue arrière et de fixer des accessoires.


Pignon: Le pignon est la pièce dentée qui transmet l’énergie du cycliste à la roue arrière.


Cassette: La cassette est formée d’un ensemble de pignons situés sur la roue arrière du vélo. Avec le dérailleur, c’est ce qui permet de changer le rapport de transmission. Le matériel généralement utilisé est l’acier. Cependant, les bas de gamme peuvent être en tôle, et les haut de gammes en titane, aluminium ou magnésium.


Dérailleurs arrière et avant: Le dérailleur avant change la chaîne de plateau pour choisir le meilleur braquet alors que le dérailleur arrière déplace la chaîne de pignon en pignon. C’est ce qui assure le changement de vitesse du vélo.


Chaîne: La chaîne permet de relier l’ensemble des éléments de la transmission et de transmettre le mouvement entre les pignons.


Plateaux: Les plateaux sont les roues dentées situées sur les pédaliers du vélo. En pédalant, vous activez leur rotation qui à leur tour actionne la chaîne du vélo pour faire tourner la roue arrière. Plus il y a de dents, plus le plateau est grand, et il faut alors redoubler d’efforts pour faire avancer le cycle. Les matériaux utilisés varient: aluminium, titane, acier ou fibres en carbone.


Bielle: La bielle est une pièce dotée de deux articulations qui transmet la force du cycliste.


Clavette: De forme cylindrique, la clavette permet de maintenir la manivelle à l’axe de pédalier.


Manivelle: La manivelle est la pièce qui permet d’excentrer la pédale du pédalier.


Pédales: Les pédales du vélo sont les composants sur lesquels le cycliste pose ses pieds pour exercer sa force musculaire et créer ainsi l’énergie qui fera avancer le vélo. Elles sont posées de chaque côté sur les manivelles.


Valve: La valve, positionnée sur la jante des roues de vélo, permet de gonfler les pneus. Il en existe 3 types: valve presta (fine, rapidement dégonflable mais fragile au gonflage), valve schrader (facile à gonfler, résistante mais inadéquate avec les jantes fines) et valve dunlop (fine, dégonflable rapidement et résistante mais peu de pompes y sont adaptées).


Jante: La jante est la partie extérieure de la roue sur laquelle se positionne les rayons et les écrous. C’est elle qui détermine le comportement de la roue. Elle est le plus souvent faite à base d’aluminium, et parfois en fibre de carbone. On en distingue 3 types: pour pneu (équipe la plupart des vélos classiques), pour boyau (principalement pour les vélos de course) et tubeless (destinée aux pneus sans chambre à air, elle permet une meilleure accroche à tous les terrains).


Moyeu: Pièce en aluminium ou en acier, le moyeu se situe au centre de la roue et permet de fixer cette dernière sur la fourche.


Rayons: Les rayons sont de fines tiges sous tension à l’intérieur de la roue qui permettent de centrer la jante et de la relier au moyeu. Plus les rayons sont éloignés, plus la jante doit être lourde et solide. En général, une roue est équipée de 16 à 32 rayons, et il vaut mieux en avoir davantage sur la roue arrière que la roue avant.


Écrous de rayon: Situés au bout de chaque rayon, ils permettent d’en ajuster la tension. Des rayons trop détendus risquent d'entraîner l’usure de la jante!


Carcasse: La carcasse forme l’armature du pneu. Elle est composée de fils dont la densité détermine la qualité du pneu. Plus la carcasse est dense, plus la résistance au roulement et le risque de crevaison seront faibles.


Bande de roulement: La bande de roulement est la partie visible du pneu. Généralement constituée de caoutchouc, c’est elle qui est en contact avec le sol.


Tringles: Les tringles définissent le diamètre du pneu et garantissent son soutien sur la jante. Ils peuvent être rigides (pneus moins chers, plus lourds et résistant mieux aux pressions) ou souple (pneus plus chers, plus fragiles et facilement transportables).


Tiges : Les tiges situées à l’avant du vélo permettent de tenir la roue de devant.


Amortisseur: L’amortisseur est une pièce conçue spécialement pour les VTT. Intégré à la fourche, il permet d’amortir les chocs des terrains irréguliers et augmente la mobilité du vélo.


Fourche: La fourche est la pièce à l’avant du vélo sur laquelle est fixée votre roue. Elle permet de diriger la bicyclette. On distingue les fourches rigides (légères et fiables) ou suspendues (permet un meilleur freinage et mieux adaptée aux terrains irréguliers).


Tube de direction: Le tube de direction permet de lier la fourche au cadre. C’est lui qui reçoit le jeu de direction.


Jeu de direction: Le jeu de direction solidarise la fourche au cadre et en assure la rotation. Il en existe plusieurs types: aheadset (facilite le montage et l’entretien), semi-intégré (offre plus de rigidité), intégré (montage plus facile mais poids important) et vissé (rare aujourd’hui)


Guidon: Formé d’un cintre (partie allongée) et d’une potence (relie le cintre au tube de direction), le guidon est l’outil de direction du vélo. Il existe plusieurs types de guidons: droit pour plus de contrôle et de précision, recourbé pour une position relaxée sur la selle, ou encore multi-positions pour les trajets longs et les randonnées.


Poignée: Les poignées sont des garnitures au bout du guidon posées pour un meilleur confort. Elles peuvent être personnalisables et de tailles différentes. Des poignées courtes sont par exemple mieux adaptées à un vélo avec changement de vitesses.